Archipel

Le blog de Jérôme Bodon-Clair

Symphonie et conférence

Complément de rentrée donc avec l’annonce de l’achèvement de ma première symphonie ; fruit du travail sur la pièce « Peindre » de la compagnie NU, cette pièce pour 9 instruments et électronique sera enregistrée fin 2010/début 2011 et des extraits constitueront une partie de l’univers sonore et musical de « Peindre » (première le 2 avril 2011). Je reviendrai bientôt sur la compagnie NU et ses multiples projets dans un billet spécial.

Par ailleurs, deux nouvelles conférences parisiennes se rajoutent aux précédentes :

– « Place de la musique dans Play (1963) de Samuel Beckett : une sonate au purgatoire », journée d’étude « Beckett et la musique » sous la direction de Geneviève Mathon et David Lauffer, CCAMAN-LISAA, Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, CDMC, Paris, 17 décembre 2010.

– « Minimalisme. Connexions conceptuelles et esthétiques entre musique et arts plastiques dans le New York de la fin des 60’s : l’exemple de Steve Reich », séminaire « musique et arts plastiques » sous la direction de Michèle Barbe, OMF/Université Paris Sorbonne, Paris.

/// et une petite photo par Marc Bonnetin dont je vous conseille l’exposition sur les dualités urbaines actuellement au Château de Beaulieu à Riorges (42).

Publicités

Rentrée 2010-2011

Septembre et une nouvelle saison qui s’annonce encore une fois très plaisante car diverse et diversifiée autour de nombreux projets parfois aux antipodes les uns des autres mais tous aussi excitant !!! S’il reste des choses à confirmer, des dates à fixer précisément, je peux d’hors-et-déjà annoncer quelques rendez-vous importants :

– le 22 octobre à 20h30, rendez-vous dans la salle du Volume à Nice pour un concert exceptionnel de Godot solo, Beluga’s Hearing et surtout Godot & Benjamin Fincher + friends pour la recréation en live de notre dernière livraison commune, le très folk Postcard !!! (entrée 5 euros).

– le 23 octobre à 19h pour un Concert Chez Moi à Nice encore une fois où je jouerai solo avec Milenka pour partager l’affiche. Pour tout renseignement et réservation, contacter assoblocnotes@gmail.com !

– le 08 février 2011 à l’Université Jean Monnet de Saint Etienne (42), conférence « Lépuisé : Deleuze-Beckett, Beckett-Feldman » .

– le 23 mars 2011 à 20h30, rendez-vous avec la compagnie NU pour une lecture un peu spéciale de Francis Ponge : Joca Seria, autour des sculptures d’Alberto Giacometti (lecture par la voix de François Podetti) au Théâtre de Roanne (42 – Scène Régionale).

– le 02 avril 2011 à 20h30, ce sera la création de la pièce Peindre par la compagnie NU pour laquelle je compose la musique et l’univers sonore … Une belle pièce, un travail de longue haleine qui naîtra au Théâtre de Roanne (42 – Scène Régionale) … Texte : Christian Chavassieux, Mise-en-scène : François Podetti qui jouera aussi sur scène (avec Nathalie Vincent), Univers visuel : Marc Bonnetin.

Bref, une bonne actualité à venir et d’autres belles perspectives à venir (mais nous en reparlerons …) !

Nouvelle critique de Postcard #01

Nouvelle critique donc de Postcard #01 et c’est La Quenelle Culturelle qui s’y jette :

« Cher Thibault, Petite carte pour te dire que même si les vacances touchent à leur fin, notre nouvel album « Postcard » sortira le 1er mai. Tu peux l’écouter ici […]. Bien à toi, GODOT et BENJAMIN FINCHER ». Une sollicitation originale et agréable à l’image du mini-album folk qui l’accompagne.

A l’heure des mails, des communiqués de presse en PDF et du matraquage promotionnel sur le web, le simple fait de recevoir dans sa boîte aux lettres une petite carte postale remplie à la main constitue un geste d’anti-révolution des plus sympathiques. C’est en tout cas l’idée qu’ont eu Jérôme Bodon-Clair (Godot) et Benjamin Fincher pour présenter leur premier travail en coopération: un EP comptant sept titres folk écrits au rythme d’un ruisseau sans remous, dans un lieu isolé de la Loire, à Mollemant. La composition et l’enregistrement de ‘Postcard #1′ a surtout été l’occasion pour les deux artistes d’apprendre à se connaître, en vrai et en musique. Et à se faire plaisir simplement. Ils nous parlent d’ailleurs de « sessions presque familiales », ce que l’opus final et son humeur joyeuse ne peuvent pas démentir. Les quelques pistes bourdonnantes concoctées pour l’occasion sentent bon les congés et la somnolence, les siestes dans l’herbe fraîche avec les yeux rivés vers les nuages et la marguerite pincée aux lèvres. Alors oui, cette petite collecte de chansons ne soutient pas de grandes ambitions. Elle n’est peut-être rien d’autre qu’un souffle chaleureux de plus venu chatouiller des oreilles. Quoi qu’il en soit, cette collaboration reste terriblement attachante et le cocktail sonore bien dosé. Entre folk acoustique classique et symphonies de musique de film, la carte postale a de la gueule.

Même perdue au milieu des Rhônes-Alpes, l’inspiration de Godot et Benjamin Fincher a au moins vu sept fois le soleil. Comme quoi il n’est pas forcément nécessaire de s’échapper dans des studios new-yorkais et californiens pour faire rêver les gens. Les deux interludes rigolotes venues pour confirmer l’aspect conceptuel du disque mises de côté (« Radio Mollemant part.1″, « Radio Mollemant part.2« ), on peut commencer la dégustation de leurs songeuses expérimentations folk, bordées de jeux de lumière et de bruitages étonnants. Un accord de guitare fuyant  en pleine nuit vers l’horizon, un duo de voix étouffées parti pour le rattraper, des étincelles dans le noir, le soleil qui se lève et la vie qui reprend son cours (« Postcard« ). Voilà à quoi peut ressembler leurs voyages imaginaires. Sans déchets, sans surplus inutiles, mais pourvus de progressions mélodiques intelligentes. L’opus peut paraître anecdotique écouté en fond, mais écouté au casque ou avec un peu d’attention, il fourmille de belles idées et de détails. Ce qui commence comme une jolie ballade de soir d’été peut aussi bien se terminer en un feu de camp folk jovial (« Thorvaldsen’s Eyes ») qu’en une errance un brin angoissante sous les étoiles, au creux d’un bois (« Twilight »). D’une chanson à l’autre, l’atmosphère change au gré des arrangements, lumineux par instants, ombragés plus tard. Mais les compositions tombent rarement dans des qualificatifs aussi simples que la joie et la mélancolie. Les deux artistes préfèrent jouer sur d’autres nuances, donnant à leurs mélodies la forme de labyrinthes insolvables (« Traena ») ou d’enquêtes fumeuses dans les sous-sols d’une ville poudrière (« City Lights »).

Trop court. C’est peut-être le seul défaut de cet étonnant carnet de vacances musical. Aussi léger soit-il, ‘Postcard #1′ demeure une réussite, un joli  album débordant de vie où chaque idée se transforme en un bruit. Il ne reste désormais plus qu’à patienter avant de retrouver une nouvelle carte postale dans la boîte aux lettres et profiter d’une nouvelle expérience de ce genre.

Bonus: Album en écoute intégrale sur Bandcamp

Sortie: 01 Mai 2010 | Genre: Folk, Expérimental

Ronds d’eau

Mardi 1er juin 20h30, aura lieu au Théâtre de Roanne (42), la création de ma pièce « Ronds d’eau ». Conçue comme une partition graphique pour petit ensemble orchestral et choral, la pièce sera jouée pour la première fois par l’ensemble orchestral et choral du lycée Jean Puy. Ce beau projet fait suite à une rencontre, il y a quelques mois avec les lycéens, une matinée pour parler de mon parcours, de mon travail de compositeur, un bel échange. Ce mardi soir, vous pourrez aussi entendre une version réorchestrée de « Down the rabbit hole », l’un des titres intimistes de mon premier album (Godot, Summertime escape, 2006) ; je rejoindrai à cette occasion le groupe instrumental, armé de ma guitare et de ma voix. Un grand merci à ces jeunes et talentueux musiciens et à leur professeur, Lionel Fougeron, pour une belle expérience à venir.

Sortie de Postcard sur Virgin Radio

Je serai dimanche soir 18h à l’antenne de l’excellente émission de Sébastien Agasse Label Rock sur Virgin Radio pour parler du nouvel opus Postcard #1. L’ami Benjamin Fincher étant à Nice, je ne serai pourtant pas seul devant le micro, ayant la joie de le partager avec Mickaël et Flavien de Angil & the Hiddentracks qui viennent de sortir un nouvel album, l’encore excellent The And … Bref de belles émotions musicales au programme ///

Sortie de Postcard #1 by Godot & Benjamin Fincher

C’est aujourd’hui la sortie de notre nouvel album (E.P), intitulé POSTCARD #1. Voilà déjà quelques mois que nous avons enregistré dans un bel endroit coupé du monde (Mollemant), ce 7 titres, Benjamin Fincher et moi-même. Le résultat est une musique indie-folk où les guitares acoustiques côtoient les arrangements tout en finesse de vieux synthétiseurs Casio, de flûte de Madagascar, de petites percussions insolites, de guitares jouées à l’archet, autant de strates instrumentales en contrepoint constant avec nos voix si différentes, si complémentaires avec l’ami Fincher.

Je vous laisse découvrir le résultat sur le site spécialement créé pour l’occasion www.postcardseries.com, où vous pourrez retrouver toutes les vidéos-cartes postales de l’artiste Clément Fessy qui a suivi de près les séances de travail. Vous pouvez aussi télécharger Postcard #1 sur toutes les plateformes légales de téléchargement et/ou sur notre magasin maison, celui de mon label : www.pfpshop.bandcamp.com … J’espère que le résultat saura vous séduire, vous faire voyager !!!

Bien à vous

Sorbonne

J’interviendrai en Sorbonne samedi prochain dans le cadre des conférences « Musique et Arts Plastiques – interactions » organisées par l’OMF/Paris Sorbonne. Cette année je proposerai une communication intitulée : Ouverture et mobilité dans la musique d’Earle Brown : une approche conceptuelle plastique. La matinée donnera aussi à écouter les prestations de Laure Bazin-Carrard et de LLort LLopart. Je vous donne donc rendez-vous à la Maison de la Recherche (28 rue Serpentes) samedi 17 avril à 10h.